Linux = mauvais

linux-is-free.jpgCe très bon post a été publié voici quelques années sur Usenet, par luc2. Si son approche peut faire sourire, gardons la lucidité qui anime ce personnage, et si le temps a passé, rien n’a changé !

Dans ce post, je vais vous dire pourquoi linux est mauvais, bien que tout le monde le sache déjà. Or, si les défauts de linux sont si évidents, pourquoi personne ne s'en rend compte ? C’est ce que je développerai dans une seconde partie. Ensuite, dans une troisième partie, je listerai les excuses les plus courantes pour ne pas reconnaitre que linux est mauvais. Enfin, dans une dernière partie, je vous raconterai quelques anecdotes à propos de linux

# 1. Linux est mauvais

a) mauvaise IHM

Pourquoi est-ce mauvais ? Même un crétin de windowsien est capable d'y répondre : "parce que c'est trop dur à utiliser"

Citons quelques exemples :

·         les boites de dialogues qui ne se rafraichissent pas

·         les boutons qui ne marchent pas

·         les contrôles qui n'ont aucun effet

·         l'installation de logiciel ne crée pas d'icône, ni de groupe, ni
d'entrée de désinstallation visible

·         c'est tellement laborieux qu'il faut toujours lire la doc

·         ca ne marche pas bien que l'on ait fait exactement ce que dit la doc

·         correction de code source, recompilation de noyau

·         etc.

Voilà. Je ne développe pas trop ce point, car vous ne le connaissez que trop bien

b) mauvaise IHM = mauvais ?
La mauvaise IHM est-elle suffisante pour dire que linux est mauvais ? Réponse : oui

Il faut garder en tête qu'un ordinateur est fait pour être UTILISE. Le fait d'avoir du mal ou de ne pas arriver à l'utiliser est donc un GRAVE DEFAUT

De nos jours, la technologie est capable de permettre à n'importe qui d'utiliser un ordinateur LES DOIGTS DANS LE NEZ ! Linux en est encore loin

# 2. Pourquoi tout le monde est-il aveugle

a) Fierté personnelle
linux est plus difficile à utiliser. Il y a donc plus de fierté à arriver à le faire fonctionner. C’est d'ailleurs pourquoi on a vite fait de traiter les windowsiens de "crétins". Ont les sent tellement inférieurs a nous

Bien évidemment, cette fierté est inconsciente. Si on en était conscient, elle ne pourrait pas nous aveugler

b) La joie
outre le fait que cet OS laborieux satisfasse notre orgueil, il nous procure aussi de la joie : en effet, lorsque l'on trouve la solution pour installer sa carte son après avoir galéré pendant un mois, on est
CONTENT

Cette joie nous encourage et nous aveugle. Après une telle réussite, peu sont encore capables de voir qu'ils ont perdu 1 mois. On va plutôt aller voir le copain et tout heureux, on lui dit :

"J'AI REUSSI A FAIRE MARCHER MA CARTE SON SOUS LINUX !!!!!!!!!!"

Bref, aucun esprit critique sur le mois perdu

c) Le plaisir
l'informatique, c'est INTERESSANT comme domaine. C’est INTERESSANT de savoir comment ca marche, même si on n'a pas besoin de savoir. Cette passion pour l'informatique nous fait elle-aussi prendre les galères linuxiennes pour des qualités. En effet, ces galères nous font explorer les bas fonds de l'informatique, ce qui est un plaisir

d) La convoitise

Avoir linux, c'est moins courant que d'avoir Windows. ca fait "nouveau" dans les yeux. En somme, ca rend jaloux le voisin, et ca permet de faire le blaireau devant les copains. Voila encore quelque
chose qui séduit inconsciemment les gens

Remarque : les points que je viens d'énumérer sont DEBILES, dans le sens ou il faudrait être DEBILE pour tomber dans des pièges pareils ! Pourtant, c'est bien dans ceux-là que nous tombons

e) Aucun borgne au pays des aveugles

PERSONNE n'est la pour ouvrir les yeux aux linuxiens. Plus d'un windowsien est venu critiquer linux. Ils se sont vite fait calmer : ne connaissant pas suffisamment linux pour le critiquer, et ont vite été
vaincus.

Passons à la seconde catégorie de windowsiens, ceux qui se sont SERIEUSEMENT mis a linux. La différence de convivialité devrait leur sauter aux yeux, et leurs critiques devraient permettre d'ouvrir les yeux aux linuxiens QUE NENNI ! Les voila eux-aussi tombés amoureux de linux. Les windowsiens ne sont pas plus intelligents que les linuxiens : ils sont eux-aussi tombés dans les mêmes pièges

Résultat : aucun borgne au pays des aveugles

# 3. Défendons linux !

Maintenant que l'on est tombes sous le charme de linux, on perd totalement notre objectivité. On n'est plus capable de reconnaitre la vérité. On défendra linux envers et contre tout ! Cela nous amène à dire beaucoup de bêtises

Attaque : "c'est trop laborieux à utiliser linux !"

Ce que l'on répond souvent dans ce cas-la, c'est :

"C’est parce que t'es pas assez intelligent pour l'utiliser !"

Ainsi, on s'attaque aux sentiments personnels du windowsien. Il va répondre : "moi ? Pas intelligent ?". Il va commencer à nous sortir les écoles par lesquels il est passé, ses notes scolaires, sa position dans le classement, ses résultats aux tests de QI qui circulent sur le NET, etc.

C’est lamentable de voir des discussions dérailler ainsi. L’affirmation initiale était pourtant vraie : c'est trop laborieux à utiliser. Si on a besoin d'être INTELLIGENT pour pouvoir utiliser linux, c'est mauvais. Un bon OS devrait être utilisable par n'importe qui

Intelligence

Avant de passer a la prochaine réplique, je vais dire un mot sur l'intelligence. Est-il vrai qu'il faille être INTELLIGENT pour utiliser linux ? Réponse : oui sur un certain plan, et non sur un autre

Un mot qui conviendrait peut-être mieux, c'est le mot PERSEVERANT. Comme linux est plus difficile à utiliser, il faut être plus PERSEVERANT. L’intelligence a également à voir, puisque l'on doit COMPRENDRE le fonctionnement pour pouvoir s'en sortir sous linux

Par contre, sur le plan du bon sens, il faut être BETE pour ne pas se rendre compte que c'est un défaut d'avoir besoin d'intelligence, ou de persévérance pour utiliser un OS. L’homme a créé la machine pour que la machine lui rende service. La machine est POTENTIELLEMENT capable de nous éviter de galérer dans toutes ces configurations linuxiennes

Si on a besoin d'être INTELLIGENT, c'est que la machine n'a pas fait une partie de son travail, et qu'on doit le faire à sa place. Si on doit s'adapter à la machine, c'est que la machine est mauvaise. C’est la machine qui doit s'adapter à l'homme

Un OS de développeur

Un linuxien plus calme répond autrement a cette attaque en a). Il n'essaye pas de mettre le feu. Il dit:

"Chacun ses goûts, chacun son avis, chacun ses besoins. Cet OS ne te satisfait pas, il n'est pas fait pour toi. C’est un OS de développeurs, et pour un développeur, c'est de la rigolade de résoudre toutes ces péripéties."

Même si le ton est plus calme, ce linuxien pense tout de même : "1 OS pour chacun, 1 pour les gens intelligents, 1 pour les crétins !". C’est donc toujours le même problème d'intelligence !

Comme j'ai déjà suffisamment parlé de l'intelligence, je ne recommence pas, mais je vais parler du fait d'être développeur : même pour un développeur (ou d'un expert linux), une galère reste une galère; eux-aussi passent par des moyens classiques pour installer leur OS

Exemple : téléchargement des drivers, compilation des drivers,  chargement des drivers. Quand les drivers distribués ne marchent pas, ils perdent également du temps

Donc, même si on est développeur, on a besoin d'un bon OS. Je dirais même que pour pouvoir développer en paix, on a besoin que l'OS nous fiche la paix avec ses problèmes de fonctionnement

Je laisse de cote les autres erreurs de l'affirmation

La réponse du paresseux

Voici la réponse du linuxien paresseux. Il n'a pas envie de discuter, ni de défendre linux. Il répond :

"Retourne sous windows !"

En effet, si on préfère windows, pourquoi venir sous linux ?

Je ne répondrai pas a cette dernière question afin de ne pas perdre le sujet de vue : lors de cette réplique, un défaut de linux a été cité, et n'a pas été contredit. C’est ce qu'aucun linuxien ne voit jamais lorsqu'il répond "retourne sous windows". Après le passage de ce windowsien, ce linuxien n'aura toujours pas pris conscience du défaut cité

La réponse du développeur

"Quelque chose ne te convient pas sous linux ? Eh bien améliore-le ! Prend le code source, et modifie ce que tu veux dedans !"

Là encore, c'est la même erreur : le développeur n'a pas contredit le défaut. Il suggère une "solution" en se gardant de reconnaitre que défaut il y a. après le passage de ce windowsien, ce développeur n'aura pas pris conscience d'un quelconque défaut, lui non plus. Le cerveau d'un humain n'est décidément qu'une PASSOIRE !

RTFM !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Voila encore une réponse linuxienne typique. Lire le manuel est pourtant quelque chose de naturel à faire. Seulement, ils sont souvent très mal écrits. Par exemple, lorsque le manuel donne une liste par ordre alphabétique des directives possibles a mettre dans les fichiers de configuration. D’autres donnent la grammaire (au sens de la théorie des langages) du fichier de configuration. INUTILISABLE !

Bien sur, le fait d'être oblige de lire le manuel est déjà un défaut par rapport aux logiciels intuitifs que l'on peut prendre en main sans avoir à apprendre le lexique et la syntaxe du fichier de configuration par cœur

# 4. Anecdotes

Cet état de conscience par rapport à linux, je vis en permanence là-dedans. Si ces choses sont des révélations pour vous, ce sont de grosses évidences pour moi. ca me fatigue quand je vais voir des linuxiens, et qu'ils sont a l'image que je me fais d'eux : ils sont en plein dans les défauts que je critique, et ne voient absolument pas où sont leurs erreurs

Utiliser sans rien comprendre

Voici la première anecdote. C’est la plus récente qui m'est arrivée: je suis allé sur un canal de linuxiens, et j'ai demandé une IHM pour me faciliter l'utilisation d'un logiciel trop laborieux a mon gout. Après quelques étincelles "windows vs linux", l'un d'eux m'a dit qu'il avait l'impression que je voulais faire des tas de trucs sans rien comprendre à la technique

Je saisissais bien sur tout ce qu'il sous-entendait par cette remarque. C’était désolant de voir un linuxien autant dans l'erreur dans une erreur qui est tellement évidente pour moi, et complètement invisible aux yeux de l'individu il m'a encore fait plus de peine en insistant pour que je lui dise de quelle erreur il s'agissait il ne voyait vraiment pas

Pour lui, il faut absolument COMPRENDRE la technique pour pouvoir utiliser, c'est-a-dire, comprendre comment ca marche. Or, d'après ce que j'ai dit précédemment, on sait bien que ce n'est pas nécessaire. C’est même un défaut d'être oblige de comprendre. De plus, c'est tout à fait naturel de vouloir utiliser sans comprendre. C’est le but des machines, de l'informatique : on utilise une voiture sans comprendre comment elle fonctionne, on utilise un logiciel sans savoir sous quelle forme sont stockées les données, on utilise des fonctions de librairies dont on n'a jamais regardé le code source, etc.

Pour ce linuxien, le fait de se croire plus intelligent (parce que l'on comprend tout) lui a complètement fait perdre de vue l'objectif de base de la création de logiciels. Voyez comme ces problèmes psychologiques peuvent mener loin

Le génie linuxien

J’ai récemment entendu parler d'un génie linuxien-philosophe qui a obtenu son doctorat à 20 ans. 4 ans plus tard, il sort un article ou il parle du monde libre. Je me suis dit : "on va enfin avoir l'avis d'un être supérieur"

Résultat : c'était LAMENTABLE ! Il a sorti toutes les bêtises qu'un linuxien ordinaire aurait dites ! Il était lui-aussi complètement tombe dans les pièges linuxiens ! Et dire que c'est un génie, c'est-à-dire, le meilleur d'entre vous !

L’une des expressions que j'ai retenues, c'était : "un monde plus humain" (les mots pour faire la grosse pub a linux). Ce qu'il voulait dire par ces mots, c'est qu'il y avait un meilleur contact entre humains : l'utilisateur peut plus facilement contacter le développeur, soumettre une modification au code, améliorer le logiciel, etc. je ne le contredirai pas là-dessus

Seulement, l'expression "un monde plus humain" ne me convient pas, car cet environnement n'est pas adapte à un humain, puisqu'il n'est pas intuitif. D’un autre point de vue, cette expression convient bien, si on veut la comprendre dans le sens "un monde COMPOSE d'humains". En effet, comme la machine ne fait pas son travail, ce sont les humains qui doivent le faire à sa place

Discussion entre linuxiens

J’ai surpris une discussion entre linuxiens un jour. J’ai bien sur été navré : ils étaient toujours à l'image que je me faisais d'eux, toujours dans la même erreur, et très loin d'en sortir. Ils parlaient du déploiement de linux, de faire connaitre linux aux gens, de les former a cet OS complètement a coté de la plaque ce n'est pas les gens qu'il faut former ! C’est l'OS qui doit nous obéir, et pas le contraire !

S’ils parlent de "former les gens à linux", c'est qu'ils savent pourtant que linux est dur à prendre en main. Pourquoi ne parlent-ils pas plutôt d'AMELIORER linux ?

Ainsi, c'est à nous de nous adapter a la machine. Nous devenons petit à petit l'esclave de la machine. On pensait que la machine aurait besoin d'IA pour pouvoir nous dominer, mais en fait, c'est inutile, elle y arrive déjà

# 5. Conclusion

Si on reconnaissait enfin les défauts de linux afin de pouvoir les corriger, alors peut-être qu'un jour, linux deviendrait réellement un bon OS, et ne se contenterait plus de satisfaire les gens qui ont des
problèmes affectifs

Remarque : en fait, ce n'est pas vraiment linux que j'ai critique, mais tout le monde libre

luc2

Linux = mauvais

Présentation

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus